LULU, Opéra d'Alban Berg -- Acte 1, Scène 3 : Analyse



La partie Analyse s'appuie sur l'utilisation des liens décrits ci-dessous :

Fermer

Fonction Aspect visuel Utilisation

Affichage de fragments de la partition.
Le son correspondant est disponible dans certains cas.
thème Lulu ♫ Cliquer sur le lien, fenêtre à fermer ensuite.

Affichage d'extraits de textes de Récit correspondant aux séquences de même nom dans l'Analyse.  A ,  B ,  C ... Le texte apparaît lorsque le pointeur de la souris survole le lien et disparaît lorsqu'il s'en éloigne.

Affichage d'extraits du texte du livret. Alwa  Le texte apparaît lorsque le pointeur de la souris survole le lien et disparaît lorsqu'il s'en éloigne.

Déplacement vers une autre partie (acte ou scène) de l'Analyse. Cavatine  La zone de texte atteinte apparaît sur fond coloré.
Cliquer sur le lien  ou sur le bouton page précédente de votre navigateur pour revenir au point de départ.

Affichage d'une liste chronologique dont chaque élément correspond à un moment de l'évolution musicale d'un personnage. thème d'Alwa ↗ Cliquer sur le lien, fenêtre à fermer ensuite.

Notes techniques générales :

Ce segment du site a été créé conformément au standard W3C (World Wide Web Consortium). Pour cette raison, l'utilisation de navigateurs anciens, ou ne suivant pas ce standard, peut se traduire par des dysfonctionnements plus ou moins sensibles. Nous recommandons :
  • de mettre à jour votre navigateur si celui-ci est ancien ou d'en choisir un de développement plus récent. Cette opération est gratuite, rapide, très simple à faire et intégrera automatiquement pour vous les éléments importants de votre ancien navigateur, tels que signets, favoris, mots de passe, etc...
  • de vous assurer que votre navigateur est configuré pour exécuter le code Javascript.
Georges Jaroslaw, développeur
postmaster@ionization.fr

Fermer

  Chap.  

DVD
Time

Piste

CD
Time

SEQ.


ss/séq.

  Mes. Séquence  

 
 

 

 
 

10 10   A  

Lulu s'inquiète de savoir si Schön et sa fiancée sont dans la salle. Alwa (amoureux et déjà jaloux) : si le Prince africain, admirateur de Lulu, est venu. Celui-ci veut l'épouser et l'emmener en Afrique.
Comme un autre (au IIIème Acte) mais lui pour la mettre dans un bordel (Casti Piani)
C'est le même chanteur qui interprète les deux rôles.

RAG-TIME  
      992-1020

L'orchestre de fosse se tait. On entend une musique de jazz derrière la scène. Le texte est parlé. De cette première intervention de "Rag-time" on ne sait pas trop quoi dire sinon l'emploi d'un nouveau motif exposé à la Trp. < 994> repris aux Vons <1001>.

Ce motif semble utiliser approximativement les sons 6 à 11 de la série Schön. Serait-il dans la salle? 

On est bien ici dans quelque chose de tout à fait étranger au reste du texte musical, comme dans Wozzeck la Musique militaire ou l'orchestre de Bal.

      1003

Vons et Clarin.: fragment de la série Lulu ♫ par mvt. cont.  

LULU (à Alwa): C'est sa fiancée qui l'accapare.

      1005-1013

Un nouveau motif chromatique va circuler dans tout l'orchestre de Jazz

      1011

Au Banjo: une variante du Th. Tableau ♫ par Mvt. Cont.

N'oublions pas qu'il est présent dans le décor sous forme d'affiche.

      1014

Reprise à la Trp. du motif exposé <994>.

      1018-1019

Et tandis qu'Alwa, surpris et toujours désirant dit "en Afrique" th. de l'Eros à la C.Bas jazz et par mvt. cont. aux Clar. jazz, immédiatement repris <1020> par l'orchestre de fosse, retrouvé, et qui coupe brutalement le discours du Jazz Band...

<p>2emeTheme</p>

      B  

Alwa ("portant la main à son cœur") est ému par la beauté de Lulu. Il évoque leur première rencontre. Pourquoi Schön ne l'a-t-il pas épousée à la mort de sa mère ?

ANDANTE  
00:48:19 00:55   1020-1040

...par le Th. de l'Eros ♫ par mvt cont. aux 1.Vons. alors que Lulu sort de derrière un paravent en costume de scène, ( la sensualité qui s'en dégage : au vibra.) et qui provoque...

      1020-1022

...le désir d'Alwa par les trois premiers sons de sa série, suivie du "reste" (mélodico-harmonique) aux cordes et vibra.

      1022-1024

Lulu, qui a senti ce désir, lui répond sur sa série par mvt cont. sur mi bémol.

LULU : Savez-vous comment je suis entrée pour la première fois dans votre chambre ?

      1024-1025

Vlc et Vibra confirme cette attirance par les quatre premiers sons de la série d'Alwa ♫.

      1026

Alwa, qui lui répond comme en <1022-1024> mais un 1/2 ton plus bas..

      1027-1028

Les 1.Vons commentent, par le début de la série d'Alwa, le premier souvenir qu'il a de Lulu.

ALWA: Je voyais en vous quelque chose qui me dépassait infiniment.

      1032-1033

Aux cordes et à la Harpe: quatre accords en mouvement descendant qui nous font penser à ceux du Tableau. Peut-être est-ce l'affiche de Lulu qui lui rappelle sa première rencontre (Acte 1 Scène 1) ?

      1034-1037

Et quand il évoque sa mère morte, les flûtes s'y reprennent à trois fois (est-ce l'émotion!) avant de faire entendre sa série presque complète.

2emeTheme

      1037-1039

Et Lulu, émue, acquiesce par trois la bémol aigus marqués pp<>, p<>, mp<> (!) Schön lui avait déjà raconté cette histoire : série Lulu par Mvt Cont (incomplète) sur sol bémol.

A laquelle répond (comme en écho) : le Htb. sur Ré

      C  

Lulu pense que Schön lui fait faire du théatre pour qu'elle trouve un riche mari. Alwa craint que son succès ne l'enlève à ceux qui l'aiment. On apprend qu'il est le compositeur du spectacle.
Une sonnerie appelle Lulu à rejoindre la scène; elle sort, Alwa reste seul.

VALSE ANGLAISE  
00:49:57 02:34   1040-1093

C'est le Jazz qui interrompt maintenant le grand orchestre. On remarquera, comme dans l'épisode du Rag-time, la correspondance des durées (croche = croche) qui fait passer d'une métrique à 2 à une métrique à 3 (valse anglaise).

      1041-1053

Un motif de VALSE ♫ circule sous le "parlé" jusqu'à se métamorphoser en Th. Lulu <1051-1054>. On retrouve le …

      1053-1054

… chanté (sprechstimme) de Lulu qui nous apprend (sur sa série par mvt. cont,) qu'Alwa est le compositeur du spectacle. <1054-1056> : le saxo insiste sur les trois derniers sons lorsqu'elle chante "kom-po-niert" (compositeur).

Remarquons aussi <1053-1055> comment Lulu passe du parlé au chanté par le Sprechstimme et au demi-chanté. Intérêt permanent du compositeur pour les transformations continues.

      1060-1067

Amorçé par Lulu, voilà maintenant le Thème de l'Eros éclaté au Piano dans une suite de triolets puis de double-croches. Et losrqu'Alwa (aussi sur le thème de l'Eros) s'interroge sur ce que ressent Lulu <1066-1067> 1.Von et Clarin associent Eros et sensualité !

      1073-1075

Le "frisson " donnera lieu à un trille suraigu tandis que le piano martèle des 7èmes diminuées et que les violons (tremolos) énoncent encore une fois le Th. de l'Eros par Mvt. Cont.

LULU: un frisson glacé qui vous parcourt de la tête aux pieds.

      1076-1078

Le trombone nous ramène sur terre avec la Série Génératrice sur labémol et la sonnerie (Vibra labémol-rébémol) qui appelle Lulu sur le plateau.

      1079-1094

On revient au "parlé" et c'est donc le motif de la valse anglaise mais truffé ici par le thème de l'Eros par mvt cont.  < 1083-1085 >.  Lulu sort. Alwa la suit du regard jusqu'à ce que la musique de jazz cesse brusquement quand il ferme la porte (procédé souvent employé dans Wozzeck) . 

      D  

Il (le compositeur, Berg lui-même!) imagine son prochain opéra dans une récapitulation des deux premières scènes (mort du Professeur, mort du Peintre) et se demande s'il doit continuer...

RECITATIF  
00:51:18     1095-1112

Et c'est alors cette étonnante période au cours de laquelle Berg nous confirme qu'Alwa est bien compositeur mais aussi qu'Alwa c'est lui, Berg. La preuve ? "qu'elle pourrait lui inspirer un fameux opéra" qu'il chante sur sa série tandis que le Quatuor nous donne les deux premiers accords de Wozzeck ♫.

      1095-1099

Trois fois, mais chaque fois légèrement différente. La troisième, se dissolvant dans le thème de l'Eros, souligné par les flutes.

      1100-1104

Il imagine la première scène : le Professeur de Médecine (c'est bien la première scène de cet acte); ce seront donc tierces et rythme du Professeur. Six tierces (intervenant en canon) superposées pour donner un accord de douze sons : le bruit de la salle (applaudissements, chahuts etc.) "comme une ménagerie quand on approche la nourriture de la cage" nous dit Alwa contemplant l'affiche représentant Lulu. Ce total chromatique sera aussi celui de la mort de Lulu

ALWA : comme une ménagerie quand on approche la nourriture de la cage.

      1105-1109

Et pour la deuxième scène (déjà vue) : le Peintre. (accords Tableau aux cors.) Rappel du tortionnaire Schön (Vcl et Bon) <1105 >.

Les Bois < 1106-1109 > nous soufflent, en filigrane, le Th. de l'Amour.

      1110-1112

<"Troisième scène,faut-il continuer ainsi"> La musique nous donne la réponse : série de Schön à la voix, Thème d'Amour au Vcl.

      E  

Entre le Prince, fervent admirateur de Lulu, et qui espère l'épouser.

CHORAL  
00:52:40 01:14   1113-1149

Le Prince était déjà présent dans le Prologue < 28-30> sous la forme de dix accords (Cors et Clar.Bas).

      1113-1122

Ces dix accords, nous les retrouvons de la manière suivante : dix groupes de 1, 2, 3, 4, 5, 6, 5, 4, 3, 2, 1 termes dont la partie supérieure est constituée par la série d'Alwa sur fa, la Série Génératrice sur mibémol <1116-1119> et la série de Schön sur labémol (1. Vons) quand Alwa parle de son père <1119-1122>. (Voir A2, Sc1 CHORAL  )

      1115-1118

Le Prince sur sa série MARQUIS-PRINCE ♫, et admirant le tableau : les 4 accords du Tableau aux Cors.

LE PRINCE: J'ai eu le plaisir d'être présenté à l'artiste par le Dr Schön.

      1123-1149

Commence alors ce qu'on pourrait appeler un Choral varié, affecté au monologue du Prince. Le thème de ce Choral est constitué du son supérieur de tous les accords entendus Mes.1113-1122(1. Vons) et donc des trois séries indiquées ci-dessus). mais dans un tempo de choral c'est-à-dire en valeurs lentes. Il est distribué principalement aux cors et Tuba parfois accompagnés par la harpe; et si ce Choral constitue la base du texte musical. On reconnaît dans ce texte plusieurs interventions:

< 1123-1125 > au Vcl solo début du Th. Choral.

      1127-1128

Schön ♫ au 1.Cor

      1129-1132

Le Thème du Choral <1115-1117> au 1. Cor et Harpe.

      1130-1134

Série Lulu au Vcl solo.

LE PRINCE: Ce qui m'attire chez elle c'est sa distinction d'âme et de corps.

      1134-1139

Suite du Th. Choral <1117-1119> aux cuivres graves et Harpe.

      1138

Au terme d'une ascension des 1.Von: bref passage de l'Eros...

      1139-1140

... et du début de Schön: Le Prince commence à voir clair. (subtile ironie!)

      1141-1146

Suite et fin du Th. Choral <1120-1122>  au 1. Cor et Harpe

      1142-1144

"Elle incarne le bonheur de vivre" : l' Eros à tous les violons

LE PRINCE: Elle incarne le bonheur de vivre

      1145-1148

Toujours au 1. Cor et Harpe, les trois derniers sons <1121-1122> du Th. Choral

      1147-1149

Thème Schön au 1.Von solo. C'est Schön, dans la salle de spectacle, qui assiste à l'incident dont nous allons avoir très vite l'explication.

      1150-1154

Subito molto animato: Le Vibraphone joue les sonneries(!) tandis que Harpe et Cors martellent le Rythme du Destin ♫. (Toujours là quand il se passe quelque chose d'important)

      1154

Que se passe-t-il? Alwa ouvre la porte "Quelle pagaille" sur la Série Génératrice !!!

      F  

La sonnerie retentit à nouveau. Retour de Lulu qui s'était évanouie en scène à la vue de la fiancée de Schön.

RAG-TIME  
00:54:20 02:52   1155-1176

Cette fois, pour ajouter à la confusion, Jazzband et Orchestre interviennent ensemble. 

      1158-1161

Et, très précisément indiqué sur la partition, entrée de Lulu sur la série de Schön par Bons, C.Bon. et Vcl.. Sans doute va-t-il arriver incessamment.

      1160

Au Saxo: le motif en chromatisme ascendant exposé dans le Rig Time <1105>. Deux nouveaux personnages (Le Directeur du Théâtre et l'Habilleuse) arrivés à la suite de Lulu, chantent maintenant en Quintette, préparant ainsi le Sextuor qui va suivre.

      1163-1166

Au banjo : rythme du destin très amplifié. Des accords qui évoquent le Thème Tableau (descendant) aux Altos et Vons

      1169-1176

Le vibraphone-sonnerie interrompt brusquement le jazz-band (normal puisqu'Alwa est allé fermer la porte) mais aussi amène les interrogations de Lulu : son père était-il dans la salle, avec sa fiancée ?

      1176

Et bien justement, le voilà qui entre brusquement sur le début de sa série (sur Ré bémol) par mvt. cont. aux Vons.

      G  

Entrent le Directeur du Théatre et l'habilleuse. On commente l'événement. Arrive Schön qui ordonne à Lulu de danser devant sa fiancée. Tout le monde sort; ils restent seuls tous les deux.

SEXTUOR  
00:54:54 03:20   1177-1209

Ce Sextuor préfigure le "miroir" de l'Interlude central de l'opéra. Les mesures <1190-1203> étant la rétrogradation des mesures <1177-1190>, bien signée par un point d'orgue (comme dans l'Interlude) .Schön veut qu'elle "revienne" sur scène pour danser devant sa fiancée; comme si rien ne s'était passé; on revient donc en arrière. Un contrepoint à six voix sur le motif du rag-time (Sax 1155-1157) organise l'ensemble sous une forme canonique, tandis que Lulu exprime sa souffrance dans le suraigu.

2emeTheme

      1204

Alwa (parlé comme la mesure précédent le sextuor) : "Qu'elle danse maintenant ou dans cinq minutes, personne ne remarquera.." le Temps est élastique… Du grave à l'aigu une volée de quartes se fixant sur la quarte-signal au vibraphone figure le geste de Schön (très précisément marqué sur la partition) ordonnant à tout le monde de sortir. C'est quasiment la fin du Sextuor; symétrique contraire de <1176> qui l'ouvrait, bien que la rétrogradation se poursuive jusqu'à la mesure <1170>. Quelques amorces du Th. de Schön aux cor anglais, alt. et vcl. <1208> Nous préparent au ….

2emeTheme

      H  

C'est l'ultime combat. "Tu danseras devant ma fiancée". Mais Schön s'inquiète aussi des projets du Prince.; il ne veut pas qu'on lui enlève Lulu; laquelle doute de sa force à la quitter. Il la menace mais en même temps prend conscience de son extrême faiblesse et s'effondre.

SONATE DÉVELOPPEMENT  
00:56:09     1209-1288

...Développement, de la Sonate que nous avions quittée <667> dans la deuxième scène. Un des moments de l'œuvre les plus "écrits"; une technique du développement quasi-beethovénienne, où thèmes et motifs vont se déchirer à l'instar du récit qu'ils explicitent. Bien qu'il s'agisse d'une montée en puissance continue, nous retiendrons (pour faciliter l'exploration) trois périodes, coïncident à peu près à des étapes de tension croissantes.

      1209-1236

Tout le monde a quitté la loge; Schön et Lulu restent seuls

      1209-1211

Au Htb. et 1.Vons:  THEME SCHÖN ♫; puis par  Schön qui attaque également par son thème, sur mi. 

SCHÖN : Comment peux-tu jouer cette scène contre moi ?

      1214-1215

Repris ensuite par Lulu et 1. Fl., et qui s'emboîte quasi-naturellement sur le 2èmeThème , gavotte ♫ de la sonate <600-602> lorsqu'elle évoque (comme maintenant) la fiancée de Schön.

      1215-1218

Et puis une sorte de strette, toujours sur le Thème de Schön : Voix et Alt.,Sax. <1215>; Bson, Fl. et Voix <1216-1217>; strette qui vient buter <1218> sur l'EROS par mvt. cont. à la 1.Fl. (poco allargando) . On remarquera les variations rythmiques et intervalliques opérées sur le Th. de Schön.

LULU : Que serais-je devenue si vous ne m'aviez pas protégée ?

      1219-1225

A tempo. Aux Cors et à la voix: souvenir de la première apparition du Th d 'AMOUR (3ème période) <620-621> lorsque Lulu parlait ce qu'elle chante ici. Son DESTIN ♫ au piano <1219>.

      1220-1221

Le Th. d'Amour s'effiloche peu à peu entre Lulu et Flûtes.

<p><span style="font-size: x-large;"><span style="font-size: 19px;"><br /></span></span></p>

      1221-1222

Schön sur son thème dont la fin, légèrement modifiée, est "collée" à un nouveau début ( 1. Fl. et 1. Von solo )

      1223-1225

Et puis cette longue exhalaison de Lulu sur l'Eros descendant tandis que Bsons et Cl.-B déploient la série de Schön mais en commençant par le 9ème son.

On sent que le Thème de Schön se corrode peu à peu.

LULU : Et je suis tellement heureuse comme ça.

      1225-1236
1225-1226

Mais pourtant, il reparaît et comme pour marquer l'injonction de Schön ,1.Vons et CBasse énoncent, en même temps, sa série par mvt droit et cont.

SCHÖN: Tu vas danser ?

      1227-1229

Le piano donne la réponse de Lulu sur le 2ème Thème; 2ds Vons et Vcl reprennent l'énonciation précédente sur Fa.

LULU : Devant n'importe qui...

      1230-1236

Se combinent maintenant: 2ème Thème , Thème Lulu et Sonnette-Signal. Lulu est sans doute rappelée sur scène mais semble n'y pas répondre...

On semble aussi reconnaître ( Tromp. et Cordes < 1229-1231 > )  la fin de la 2ème période du Th. d'Amour.

  01:26   1237-1247

Nouveau Tempo. On reparle du Prince africain vu tout à l'heure dans la loge...

      1137-1138

...évoqué par les deux premières mesures du Choral <1113-1115> en valeurs plus courtes au Quatuor.

      1240-1241 Th. de Lulu au Htb.
      1242-1244

Et, pour compléter le souvenir,un rappel de la Valse ♫ Anglaise <1040> au Piano.

      1246-1247

Au rit. suivi du Tranquillo, la musique semble figurer la lassitude de Lulu .

On retrouve le même balancement musical qu'en < 542-544 > quand Lulu disait à Schön: "Pourquoi ne m'avez-vous pas dit cela hier?" et comme alors, l'allegro energico reprend ses droits sur un Schön, de nouveau énergique. 

 

LULU : Pourquoi ne m'avez-vous pas laissée sans connaissance ?

      1248-1267

Tempo1 (Allegro energico) le conflit prend forme...

  01:57   1248-1249

...sur une figure amplifiée du Thème de Schön (Vcl et Cl.Basse), qui conteste l'évanouissement de Lulu ( de connivence avec le quatuor) sur les mêmes notes qu'elle le chantait <1246-1247>.

      1250-1262

Et voici que s'insinue (comme le début de la faiblesse de Schön) le Th. d'Amour passant succesivement de Vcl. <  1252-1253 > à Lulu < 1254-1255 > à Tuba < 1256-1258 > puis  à Vcl. < 1255-1256 > , Sax < 1256-1258 > et 1. Vons. < 1260-1261 >.

      1252-1255

La Valse anglaise, mais cette fois au grand Orchestre (Piano et Quatuor) est évoquée pendant que les cors et Schön reprennent la fin de son Th. par Mvt. Cont .

LULU : Dans la salle, ils n'y tenaient plus.

      1258-1260

Comme le Htb.

      1261-1266

Intrication du Th Schön avec le 2.Th.Sonate pour aboutir à un point culminant <1264> lorsque Schön hurle sur un mi que Lulu n'empêchera pas son mariage. (cf. < 540 >)

      1267

Comme en <1246-1247> mais ici Lulu gagne du terrain .

LULU : Une minute encore et vous faiblirez.

      1268-1280

"Tais-toi" chante Schön sur la dislocation de son thème (dont il ne reste plus que les trois premiers sons) à l'orchestre, alors que le 2ème thème semble le narguer aux Bons et Pno…

      1270-1273

...et que Lulu le provoque sur son thème. <1270-1271>. Et plus le ton monte, plus les thèmes se morcellent et modifient les intervalles qui les composent.

LULU: Je vais fermer ma porte &agrave; clé

      1274-1280

Subito Agitato: Schön devient menacant <1274>.

Th. Lulu, 2ème Th. (on parle beaucoup de la fiancée de  Schön ), et Th. d'Amour ( Cors < 1278-1279 > se combinent pour finir par buter sur un point d'orgue souligné par le Tam-tam.

SCHÖN: Veux-tu que je te frappe ?

  03:35   1281-1288

Premier palier de l'effondrement de Schön qui se sent perdu et que l'on entend par une nouvelle formulation de son thème (les six premiers sons) aux Tromb ff auxquels répondent Cordes et piano, et Cors.

      1280-1283

Mais aussi, Po et CBasse nous préparent à la rentrée du...

      1283-1288

...Th.d'AMOUR aux Trb.

SCHÖN : Oh, tu me fais mal !

      1285-1286

Aux 1.Vons et avec Lulu : la série de Schön par mvt cont sur Do#.

LULU: Vous savez trop bien que vous êtes trop faible pour vous détacher de moi.

      1286-1288

Et lorsque Schön, épuisé, s'affale sur une chaise, de nouveau le Th.d'amour au Quatuor. Pendant que TrB. et Timb. préparent la rentrée <1286-1288> du Th de Schön (Cor, Sax. et Cor angl.)  

<p>SCH&Ouml;N: Oh, tu me fais mal</p>

      I  

Schön s'appitoie sur son sort; pleurniche sous les railleries de Lulu. Puis après les railleries: la prescription. Lulu dicte à Schön, au désespoir, sa lettre de rupture à sa fiancée. Elle a gagné. Les derniers mots de Schön seront "et maintenant vient l'exécution".

SONATE RÉEXPOSITION  
  04:03   1289-1361

Réexposition de la Sonate.

Après les banderilles, l'estocade finale. L'"exécution" dira Schön. D'abord, une Lulu maintenant dominatrice qui donne des ordres à un Schön désespéré.

      1289-129

Légèrement plus courte que l'Exposition. 10 mesures pour le 1er Th. (de Schön) au lieu de 21 et une musique un peu différente plutôt qu'une simple duplication. 1er Th. aux Cors repris aux Vons et Altos <1289-1291>. et ses quatre premiers sons par mvt. cont. aux 2. Et 4. Cors. Les cinq derniers en mvt. droit : Htb. Cor angl. <1291-1292>. On observera que la fragmentation du Th. de Schön est à la mesure de sa détresse...

      1292-1293

Aux Clarin. le Th. de Schön qui a perdu son rythme, caricaturé en quelque sorte par Lulu .

LULU : Maintenant, allez-vous en..je vous prie...chez elle...

      1292-1294

...et malmené jusqu'à perdre son identité aux Altos et Vcl.

SCHÖN : Je ne peux pas... maintenant aller chez elle

      1296 Th. Lulu par mvt cont.
  04:33   1299-1303

Pont. Maintenant la prescription: Schön doit écrire à sa fiancée une lettre de rupture. Essentiellement sur le Th. de Lulu.

      1300-1302

Bref rappel des motifs du Pont <554-557> aux Clarin., cordes et Lulu

  04:49   1303-1355

2EME TH. (Duo de la lettre) Lulu dicte la lettre à Schön. Cette partie est presque deux fois plus longue que dans l'exposition. Cette durée symbolise bien la victoire annoncée de Lulu. Là aussi Berg trouve la forme idéale : le Canon. Schön répètera (comme un écolier) chaque phrase ou fragment de phrase que lui dicte Lulu.

      1310-1312

Flûte, Voix et 1.Von: Th. Lulu par mvt cont

      1318-1326

Doublé par la Clar. Basse Schön chante "Tu as raison" sur le Th. de l'Eros pendant que les violons descendent les 7èmes diminuées de la "sensualité de Lulu".

      1321-1325

Et quand Lulu lui dicte: "je vous jure que je suis indigne" le canon opère maintenant sur le Th.d'amour par l'ensemble des Vents.

  05:34   1326-1339

C'est maintenant le 2EME TH.B ♫ qui va servir de support au canon de la lettre.

Dans l'exposition de la sonate, c'était la partie Musette < 594 >.

SCHÖN<594> : Je me suis fiançé.

      1332

Schön doit écrire qu'il n'a pas la force de rompre sa liaison. La flûte nous le confirme par le début de son thème par mvt. cont.

      1337

Sa liaison avec la femme "qui le possède" sur l'Eros par mvt. cont. (Lulu et Flûte)

      1340-1355

Fin de la dictée. Il doit signer. Et gémit sur les 3ème et 4ème sons du Th. d'Amour qui se prépare au Tuba <1342-1345>.

SCHÖN : Oh mon Dieu...

      1350-1355

Mais il y a encore un "Post Scriptum". "N'essayez pas de me sauver" sur un élargissement du 2ème Th. (Voix et Flûte tandis que le Th. d'Amour s'annonce à nouveau aux cordes <1354-1355>. 

2emeTheme-B

  06:27   1356-1361

Coda. "Et maintenant vient l'éxécution" chante Schön sur le Thème d'amour, repris par les Cordes.

La C.Basse < 1359-1360 > et la Harpe sur un rythme qui approche celui  du Destin, énoncent

l'Eros par mvt. Cont., descente qui aboutit à l'accord final.

      1360-1361

 L'Acte se clôt par un accord ♫ répété quatre fois sur le rythme du Destin ♫.

L'exemple montre la relation entre ces accords et les personnages. Le 1er acte étant principalement celui de Schön et le 2ème celui d'Alwa.

Le déclenchement du baisser de rideau ( pour autant qu'il y en ait un!) doit se faire sur le premier des quatre accords