La partie Analyse s'appuie sur l'utilisation des liens décrits ci-dessous :

Fermer

Fonction Aspect visuel Utilisation

Affichage de fragments de la partition.
Le son correspondant est disponible dans certains cas.
thème Lulu ♫ Cliquer sur le lien, fenêtre à fermer ensuite.

Affichage d'extraits de textes de Récit correspondant aux séquences de même nom dans l'Analyse.  A ,  B ,  C ... Le texte apparaît lorsque le pointeur de la souris survole le lien et disparaît lorsqu'il s'en éloigne.

Affichage d'extraits du texte du livret. Alwa  Le texte apparaît lorsque le pointeur de la souris survole le lien et disparaît lorsqu'il s'en éloigne.

Déplacement vers une autre partie (acte ou scène) de l'Analyse. Cavatine  La zone de texte atteinte apparaît sur fond coloré.
Cliquer sur le lien  ou sur le bouton page précédente de votre navigateur pour revenir au point de départ.

Affichage d'une liste chronologique dont chaque élément correspond à un moment de l'évolution musicale d'un personnage. thème d'Alwa ↗ Cliquer sur le lien, fenêtre à fermer ensuite.

Notes techniques générales :

Ce segment du site a été créé conformément au standard W3C (World Wide Web Consortium). Pour cette raison, l'utilisation de navigateurs anciens, ou ne suivant pas ce standard, peut se traduire par des dysfonctionnements plus ou moins sensibles. Nous recommandons :
  • de mettre à jour votre navigateur si celui-ci est ancien ou d'en choisir un de développement plus récent. Cette opération est gratuite, rapide, très simple à faire et intégrera automatiquement pour vous les éléments importants de votre ancien navigateur, tels que signets, favoris, mots de passe, etc...
  • de vous assurer que votre navigateur est configuré pour exécuter le code Javascript.
Georges Jaroslaw, développeur
postmaster@ionization.fr

Fermer


LULU, Opéra d'Alban Berg -- Acte 2, Scène 1 : Récit


Chap.

DVD
Time

SEQ.

 

  ss/séq.  

Episodes


 

 



13ARECITATIF 
  

Appartement (luxueux) de Schön. Au fond et en haut de la salle: une galerie dissimulée par un rideau, d'où descend, à gauche, un escalier monumental.

Portes au centre et à gauche.

Portrait de Lulu sur un chevalet.

Lulu, Comtesse Geschwitz, Dr Schön.

 

La Comtesse Geschwitz, visiblement homosexuelle,a envoyé des fleurs à Lulu (maintenant épouse de Schön). Elle l'invite à un bal de femmes artistes où elle lui demande de s'habiller en homme.

Elle admire le portrait de Lulu, par le Peintre aujourd'hui disparu.

Puis les deux femmes sortent. Schön reste seul.

 BLENTO 
01:06:47 

Schön, alors, se lamente sur ce que devient sa vie.

Il se sent épié, traqué, humilié par la "bande à Lulu"

Il se demande s'il ne devient pas fou.

 CCAVATINE 
01:08:15 

Lulu réapparaît; elle sollicite Schön (pourtant effondré); on sent qu'elle le désire.

Il s'ensuit une controverse sur qui à épouser l'autre

Il la pousse alors doucement vers la chambre à coucher (!).

(Ce moment est à rapprocher de l'imploration de Lulu auprès de Jack dans la dernière scène de l'opéra) "Ne me laissez pas mendier plus longtemps"

Sur la scène vide survient Geschwitz qui se cache derrière un paravent...

 DLANGSAME 
01:10:23 

... suivie immédiatement par la "bande à Lulu":

Schigolch (toujours asthmatique), l'Athlète (appelé aussi Rodrigo et double du Dompteur du Prologue) et le Lycéen (souffre-douleur de l'Athlète et amoureux de Lulu pour qui il a écrit un poème).

La bande profite de l'absence de Schön - c'est le jour où, habituellement, il va à la Bourse - pour s'installer chez lui et boire ses spiritueux.

 El'ISTESSO TEMPO 
01:12:17 

Heureuse de retrouver sa petite bande, Lulu - très élégante et fleurie d'orchidées (Orchus, les portes de l'enfer!) - sort de la chambre à coucher, aguiche au passage le Lycéen et disparaît à nouveau.

Tous pensent qu'elle attend le Prince.

 FCANON 
01:12:57 

Un Prince qui voulait l'épouser, comme tous ceux qui sont là (!).

Mais Schigolch n'est-il pas son père? Il reste évasif.

Alors, elle n'aurait pas de père...

Lulu, redescendant la galerie dit que, bien sûr, "elle est une enfant du miracle" (!) 

 GRECITATIF 
01:13:42 

Schigolch s'inquiète de savoir si elle a bien fermé la porte à clé.

Pourtant, rien à craindre puisque Schön est à la Bourse. On va pouvoir s'amuser.

Rodrigo (l'Athlète) se vante de sa force et de sa musculature.

 HTUMULTUOSO 
01:14:51 

Entre alors le Valet de Chambre annonçant Docteur (!) Schön.

A cette annonce, toute la petite bande se cache en divers endroits.

Schigolch va pour sortir par l'escalier.

Lulu  dit au Valet de Chambre de faire entrer.

(Scène parlée).

Surprise! Ce n'est qu'Alwa, qui remarque Schigolch en haut de l'escalier.

Toujours menteuse, Lulu lui dit que c'est un vieil ami de son père.

15IRONDO Refrain 
01:15:59 

(Scène parlée). Ce qui permettra d'identifier plus clairement le Thème du Rondo, à l'orchestre.

Alwa, de plus en plus attiré par Lulu, toujpurs aguichante et narcissique.

 JCHORAL 
01:16:30 

Entre le Valet de Chambre.

Alwa trouve son comportement bizarre.

Il sort et laisse Alwa et Lulu seuls.

 KRONDO  
01:17:14 

Dialogue quasi-amoureux. L'attirance d'Alwa pour Lulu se précise;

mais Lulu ne le voit (pour l'instant!) que comme un frère, un protecteur.

Schön apparaît mais à-moitié caché.

Il n'est pas vu par les deux protagonistes qui poursuivent leur dialogue.

Si Lulu voit Alwa comme son frère, il semble que lui ne voit pas du tout cette relation sous cet angle!

 LCHORAL 
01:18:56 

Le Valet de Chambre entre à nouveau. Il est visiblement très agité.

Schön réapparaît et observe ce qui se passe sur la scène.

Le Valet de Chambre sort lentement..

 MREFRAIN 
01:19:33 

Le dialogue se poursuit entre Lulu et Alwa qui lui embrasse la main.

 NSubito Tumultuoso 
01:20:30 

Alors que Rodrigo passe la tête hors de sa cachette, il est vu par Schön.

 OREFRAIN 
01:20:41 

Sans lui lâcher la main, Alwa, plus pressant, admire cette main, ce bras, ce corps...

Dans le dernier Refrain (Scène 2 Hymne) il fera beaucoup plus qu'admirer!

"Qui voyez-vous" dit-elle trois fois. (On pense à ces réponses au Peintre Acte 1 Scène 1)

Et puis c'est le questionnement: "M'aimez-vous?". Elle ne sait pas.

Ce qu'elle sait, par contre, c'est qu'elle a empoisonné sa mère! 

16PTUMULTUOSO 
01:21:57 

Schön, qui du haut de la galerie continue à observer la scène, pointe son revolver sur Rodrigo qui court se cacher,

puis descend l'escalier et parle à Alwa d'une révolution qui aurait éclaté à Paris (!)

(N'oublions pas que Schön est un magnat de la presse)

Ils sortent.

 QINTRODUCTION 
01:23:04 

Schön rentre, revolver à la main, à la poursuite de Rodrigo.

 RARIA Strophe 1 
01:23:11 

Schön se tourne vers Lulu et l'apostrophe

Elle devait être la joie de ses vieux jours; elle est maintenant son bourreau.

Toujours cynique, elle lui fait admirer sa nouvelle robe!

 SARIA Strophe 2 
01:23:31 

Schön, de plus en plus furieux, lui met le revolver dans la main et l'incite

à s'en servir contre elle-même.

 TARIA Strophe 3 
01:24:01 

Toujours à la recherche de ses indésirables visiteurs, il découvre la

Comtesse Geschwitz, morte de peur, qu'il enferme dans une pièce.

 UARIA Strophe 4 
01:24:32 

Courte lutte autour du revolver;

Schön poursuit ses accusations.

Lulu suggère le divorce. Refusé: on ne divorce pas quand on est lié l'un à l'autre.

17VLIED de LULU 
01:25:49 

Maintenant: une longue et passionnée profération de Lulu.

Elle sait que des hommes sont morts à cause d'elle.

Elle sait pourquoi ils se sont mariés.

Elle sait qu'il a sacrifié sa vieillesse mais elle, sa jeunesse.

Elle sait que le monde la prend pour ce qu'elle est.

(voir le texte complet de ce lied dans PROCES)

 

 WARIA Strophe 5 
01:28:19 

La tension monte de plus en plus.

Lulu est à terre. Schön tourne sa main qui tient le revolver, vers elle-même.

 XMORT de SCHÖN 
01:28:42 

Le Lycéen sort de sa cachette.

Schön se tourne vers lui, de dos à Lulu qui l'abat de cinq coups de feu.

Il appelle Alwa à son secours, qui ne doit pas laisser la meurtrière s'enfuir.

 YGRAVE 
01:30:08 

C'est alors que La Comtesse Geschwitz, sortant de la pièce où elle était enfermée,

provoque les dernières paroles de Schön: "Le Diable".

Lulu, qui s'était approché du cadavre pour lui caresser le front se redresse et prend la fuite.

Alwa lui barre le passage.

 ZARIETTA 
01:31:09 

Longue supplique de Lulu. Elle ne veut pas être livrée à la Police.

Elle jure fidèlité à Alwa dont elle embrasse les genoux.

Mais la Police arrive et l'emmène.

Le dernier mot reste au Lycéen qui craint d'être renvoyé de l'école !